LE MIROIR & LE MARTEAU

Rock inclassable
(Une création de Guigou Chenevier et du Collectif Inouï)
Guigou Chenevier, composition, batterie – Gilles Laval, guitare – Franck Testut, basse – Emmanuel Gilot, création sonore
“L’Art n’est pas un Miroir, c’est un Marteau pour le briser” (Bertold Brecht)
Création en partenariat avec Jazz à Mulhouse et le CCAM de Vandœuvre-les-Nancy.

Télécharger le dossier de presse


Miroir marteau visuelLe Miroir et le Marteau est un projet à double détente : tout d’abord un trio.
En fait le trio le plus banal de l’histoire du rock : une guitare, une basse, une batterie (trio renforcé pour l’occasion par un travail important sur le son). La musique de ce trio ne garde du rock que son énergie brute et électrique.
Les compositions du Miroir sont minimalistes, répétitives et dépouillées. Le son est sans fioritures, malgré certaines écritures rythmiques beaucoup plus complexes que les rythmiques binaires d’usage dans le rock.
Voilà pour le noyau dur du trio. Mais l’idée du Miroir et Marteau, c’est aussi que ce trio de base rencontre et joue avec toutes sortes de musiciens invités : amateurs, professionnels, joueurs de luth ou de guimbarde, de harpe ou de cornemuse, qu’importe ! Tout est ouvert et principalement les compositions du trio, volontairement ouvertes et dépouillées pour laisser de l’espace et des plages d’expression à tous les invités possibles.
Le Miroir et le Marteau est un projet à géométrie variable, qui peut tout aussi bien se retrouver sur scène en trio, ou en septet (comme sur le disque récemment achevé avec quatre musiciens lillois invités).
Mon idée est d’écrire de la musique comme des cartes postales …
….. Comme des témoignages subjectifs de ma perception d’une ville ou d’une région, et de sa place dans le monde…. une manière de prendre rendez-vous avec des musiciens de cette ville, éventuellement intéressés par mon univers musical et de faire évoluer en permanence un projet musical, au gré des rencontres.
Instantané totalement imaginaire que j’enrichirai à chaque fois de rencontres nouvelles et aléatoires avec les musiciens « amateurs » de la ville ou de la région où sera joué Le Miroir et le Marteau.
Au final, Le Miroir et le Marteau mélangera des morceaux de musiques de ces musiciens «amateurs» à mes compositions jouées par 3 musiciens du Collectif Inouï. Un télescopage de musiques habiles ou maladroites, où « amateurs » et « professionnels » se fondront dans une seule matière musicale, une seule composition. Un hommage aussi, sur les traces d’Erick Satie, aux musiciens « amateurs » et une manière de me demander :

« Comment et pourquoi l’émotion musicale naît-elle ?… »

Guigou Chenevier


DEMANDE D’INFORMATIONS

CONTACT